Monthly Archives :

octobre 2016

La salle d'attente : Les enfants ne sont pas oubliés ! 150 150 Centre médical de l'alliance

La salle d'attente : Les enfants ne sont pas oubliés !

jeux-salle-dattente-2jeux-salle-dattente-3Un nouvel espace « jeux » pour les enfants dans la salle d’attente vient d’être créé….

La salle d’attente.

La salle d’attente se doit d’être un lieu convivial, accueillant et calme. Au Centre médical de l’Alliance, nous veillons à mettre tout en œuvre pour que les patients puissent être accueillis de façon optimale.  C’est ainsi qu’ils sont pris en charge immédiatement par un personnel souriant, compétent et professionnel.  Une connexion WiFi est aussi mise à disposition à côté des brochures spécialisées ainsi que des magazines d’actualité récents.

Et les enfants dans tout ça ?

Cependant le mercredi après-midi et le samedi matin, le Centre médical de l’Alliance accueille beaucoup d’enfants.   Et ils doivent parfois attendre un certain temps après une prise en charge initiale. Vous devez en effet savoir que le samedi matin, une consultation chez l’orthoptiste peut prendre du temps.  L’instillation de gouttes dans l’œil requiert en effet un délai d’attente. C’est la procédure à suivre pour obtenir un résultat optimal et tous les parents comprennent que la patience est le prix à payer pour la santé de leur enfant. Le revers de la médaille est que l’enfant quant à lui peut souvent perdre patience.   Les parents ou les accompagnateurs ont alors parfois beaucoup de difficultés à les tenir calmes, au grand dam des autres personnes dans la salle d’attente.
Soucieux du bien être de tous les patients, quels qu’ils soient, le Centre médical de l’Alliance a pris ce problème d’attente des enfants en main.   Nous avons donc ouvert un coin ludique pour qu’ils puissent surmonter les temps d’attente.  Maintenant, en dehors des livres et revues d’enfants mis à leur disposition, ils pourront aussi s’adonner à des jeux de patience dans un espace convivial et adapté à leur taille.  Nous espérons que les jeux mis à dispositions leur feront passer le temps parmi les adultes sans que les parents doivent intervenir pour calmer leur ardeur à gagner les parties ;o)….

Journée mondiale de la santé mentale 150 150 Centre médical de l'alliance

Journée mondiale de la santé mentale

Nous sommes souvent forts attentifs à notre corps et sa santé, et n’hésitons pas à consulter notre médecin traitant ou un spécialiste dès que le besoin s’en fait sentir. Et notre santé mentale ?
Ce 10 octobre, c’était la journée mondiale de la santé mentale. Sujet plus délicat, la santé mentale est un aspect de notre bien-être sur lequel nous nous penchons moins volontiers ou moins rapidement que lorsqu’il s’agit de notre corps :
Les préjugés sont encore nombreux : « Celle-là, elle ferait bien d’aller voir un psy ! ».
Prendre la décision d’aller voir un psychologue ou un psychiatre n’est souvent pas aussi facile ni aussi rapide que prendre la décision d’aller voir un dermatologue ou un cardiologue.
Pourtant, une bonne santé mentale est un élément essentiel de notre bien-être.
Quoi qu’on en pense, la maladie mentale peut toucher tant les hommes que les femmes, quel que soit l’âge, la culture ou la situation socio-économique.

La santé mentale dans le monde.

Pourtant, l’OMS estime que, sur les 880 millions d’habitants en Europe, 100 millions de personnes souffrent d’anxiété et de dépression, plus de 21 millions de personnes ont des troubles liés à l’abus d’alcool et environ 4 millions de personnes sont atteintes de troubles paniques. L’OMS souligne que la dépression est la première cause d’incapacité dans le monde.

Et chez nous ?

En Belgique, une enquête du SPF Economie effectuée en 2008 relève que 9 % de la population connait un épisode dépressif, 6% se plaignent des symptômes anxieux et 1 personne sur 5 souffre de troubles du sommeil. Concernant la dépression, presque 9 personnes sur 10 disent s’être adressées à un professionnel de la santé, environ 8 personnes sur 10 ont pris des médicaments pour ce problème mais seulement 4 personnes sur 10 ont suivi une psychothérapie.
Heureusement, comparé aux enquêtes précédentes, la prise en charge de ces difficultés psychologiques s’améliore.
Heureusement, il est aujourd’hui moins tabou qu’autrefois de rencontrer un psychologue ou un psychiatre quand le besoin s’en fait sentir.
Rappelons que tout psychologue et tout psychiatre est tenu au secret professionnel par la loi : ce qui est dit entre ce professionnel et la personne qu’il rencontre restera strictement confidentiel.
Depuis peu, le Centre médical de l’Alliance s’est ouvert au champ de la psychologie clinique et de la psychothérapie : il est aujourd’hui possible d’y consulter deux psychologues. Plus d’informations sur leur travail est disponible à l’onglet « Psychologie ».

Extraction d'un parasite tropical 150 150 Centre médical de l'alliance

Extraction d'un parasite tropical

Ce patient souffrant des démangeaisons oculaires atroces a été soulagé par le geste du Docteur Hatice BURUKLAR.
La filariose à loa loa (également appelée loase ou ver africain de l’œil ) est une maladie de la peau et de l’œil provoquée par un parasite : le ver nématode.  Les humains contractent cette maladie à la suite de la piqûre d’un taon. Cet insecte est  également connu sous le nom de « mouche à mangue ».
Attention, la vidéo de cette intervention peut choquer, âmes sensibles s’abstenir !
 

    Préférences

    Quand vous visitez un site, certaines informations sont gardées en mémoire par votre navigateur sous forme de cookies. Vous pouvez changer ici vos préférences. Il se pourrait que bloquer ces cookies ait un impact sur votre expérience utilisateur et sur les services que nous offrons.

    Cliquez pour activer/désactiver google analytics
    Cliquez pour activer/désactiver google font
    Cliquez pour activer/désactiver google map
    Politique de confidentialité
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Si vous ne voulez pas de ces cookies, veuillez définir vos préférences et accepter ou non leur utilisation.