Monthly Archives :

avril 2017

Nouveaux spécialistes au Centre médical de l'Alliance Centre médical de l'alliance

Nouveaux spécialistes au Centre médical de l'Alliance

A partir de juin, ouverture des consultations en :

Psychiatrie : Docteur Vincent Ryckmans, psychiatre
Urologie : Docteur Alexandre de Groote, Urologue
Ergothérapie : Mme Estelle Parein, Ergothérapeute
à côté de nos autres spécialistes (gynécologue, O.R.L., dermatologue, … voir la liste en bas de page)
Bref, dorénavant le Centre médical de l’Alliance compte 43 praticiens dont 23 médecins spécialistes à votre service.
Vous pouvez téléphoner (02 387 30 68) pour avoir plus de renseignements ou pour déjà prendre un RV.

La cataracte, c'est quoi au juste ? Centre médical de l'alliance

La cataracte, c'est quoi au juste ?

Vous connaissez des personnes de votre entourage qui ont été opérées de la cataracte et vous ne savez pas vraiment de quoi il s’agit ?
Vous venez de remplacer vos lunettes et malgré cela votre vision ne s’est pas améliorée ?
Gros plan sur la cataracte liée à l’âge !

La cataracte, qu’est-ce que c’est ?

A l’intérieur de l’œil se trouve une lentille appelée le cristallin. La lumière qui entre dans l’œil passe par cette lentille qui fait converger les rayons lumineux à l’intérieur de l’œil grâce à sa forte puissance réfractive.
Avec l’âge, cette lentille normalement transparente s’opacifie et jaunit progressivement. La vision devient alors trouble et les couleurs moins vives.
A partir d’un certain stade d’opacification, on parle de cataracte. Cette maladie est due au vieillissement naturel du cristallin et n’apparaît pas forcément de manière simultanée aux deux yeux. Selon la maturité de la cataracte ou son évolution, il faudra réaliser une chirurgie oculaire.

A quel âge peut-on être atteint de cataracte ?

Cette maladie est propre à l’évolution de l’œil et donc à chacun, c’est pourquoi il n’y a pas d’âge précis d’apparition. Étant relative au vieillissement, elle survient dès l’âge de 65 ans mais peut parfois se manifester plus tôt.
Dans certains cas elle apparaît à la naissance, on parle alors de cataracte congénitale.

Quels sont les symptômes de la cataracte ?

La cataracte est une maladie progressive et indolore. Elle évolue sur plusieurs mois voire années.
Les couleurs se ternissent mais l’on ne s’en rend compte réellement qu’après l’opération et/ou en comparant l’œil atteint avec l’œil sain.
La vision de loin devient petit à petit floue malgré les lunettes et n’est pas améliorée en remplaçant les verres.
La vision de près devient floue également mais en général plus tardivement. Un effort de près devient difficile malgré le port des lunettes.
Elle s’accompagne parfois d’une vision double à l’œil malade et d’un éblouissement à la lumière.

Quels sont les causes de la cataracte ?

Comme cité précédemment, cette maladie est relative au vieillissement de l’œil et n’a pas vraiment de cause définie. Il y a cependant des facteurs qui peuvent la favoriser :
–       Hérédité
–       Une pathologie oculaire telle que le glaucome, la myopie, l’uvéite
–       Une pathologie générale comme l’hypertension artérielle ou le diabète
–       Certains médicaments et/ou traitements pris pendant une longue période comme un corticoïde ou un antidépresseur
–       Un traumatisme oculaire antérieur comme une blessure ou un corps étranger perforant
–       Une chirurgie oculaire antérieure
–       Une exposition intense aux rayons UV sans protection solaire
–       Le tabac, l’alcool et/ou un apport faible en vitamines

Quel traitement pour la cataracte ?

Le seul traitement possible pour la cataracte est la chirurgie. L’intervention dure entre 15 et 30 minutes, elle est indolore et est réalisée en ambulatoire. Elle consiste à extraire le cristallin de l’œil en laissant sa membrane extérieure dans laquelle on insère une lentille intraoculaire appelée implant intraoculaire. Comme le cristallin remplacé, cet implant fait converger les rayons lumineux à l’intérieur de l’œil et permet un résultat immédiat. La vision étant améliorée dès les jours suivants l’opération.

Quels tests réalise-t-on avant l’opération ?

De nombreuses mesures doivent être réalisées au préalable.
D’abord on mesure l’acuité visuelle (capacité de l’œil à voir un point disposé à une certaine distance) et la réfraction (défaut visuel) du patient.
On réalise ensuite une échographie de l’œil afin de connaître sa longueur et sa puissance. On mesure également les différents paramètres de la cornée, structure située à l’avant de l’œil. C’est différents examens permettent de déterminer la puissance de la lentille qui correspondra le mieux à votre œil.
L’ophtalmologue réalise également un examen du fond de l’œil dilaté et un scanner de la rétine afin de s’assurer qu’il n’y a pas de maladie sous-jacente.

Comment est la vision après la chirurgie ?

De manière générale, on place un implant monofocal qui va corriger un éventuel défaut en vision de loin. Après l’opération, des lunettes ne seront plus forcément nécessaires pour la vision à distance. Cependant, une lunette de lecture sera toujours nécessaire.
La récupération est normalement très rapide et excellente. Vous retrouverez une vision éclatante en couleurs et en lumières.
Une baisse de vision peut survenir 2 à 3 ans après l’opération, il s’agira alors d’une cataracte secondaire qui correspond à une opacification de la membrane restante entourant le cristallin initial. A noter que celle-ci se traite par un laser à la consultation et ne nécessite pas de seconde intervention.
Il existe un autre type d’implant intraoculaire appelé implant multifocal qui compense la vision de loin, la vision intermédiaire et la vision de près et permet de ne plus porter de lunettes. Celui-ci étant particulier, seul votre ophtalmologue sera à même de vous le conseiller.
Les implants multifocaux feront l’objet d’un article sur les implants intraoculaires qui sera publié très bientôt sur notre site internet.

En conclusion.

Avec un taux de réussite de 99.9%, l’opération de la cataracte est l’une des plus pratiquées aujourd’hui.
A partir de 45 ans, une visite annuelle chez un ophtalmologue est recommandée. Lui seul peut diagnostiquer une cataracte, l’évaluer et vous informer de son évolution. Toute baisse de vision inhabituelle nécessite également un rendez-vous.
Une hésitation, une question, prenez tout de suite rendez-vous avec un de nos ophtalmologues spécialisés au Centre Médical de l’Alliance

Burnout, une maladie de société ? Centre médical de l'alliance

Burnout, une maladie de société ?

Un phénomène récent

Les professionnels de la santé mentale sont de plus en plus nombreux à produire ce constat : les souffrances psychologiques rapportées en consultation touchent de façon grandissante au domaine du travail.
Certaines estimations récentes sont alarmantes.   Les sommes nécessaires aux indemnisations pour incapacité de travail sont en passe de supplanter celles investies pour l’indemnisation du chômage. Dans un contexte où les personnes bénéficiant d’une incapacité de travail pour burnout ont vu leur nombre doubler en l’espace de 7 ans, il y a matière à s’interroger sur ce que nous réserve le futur.

Un maladie reconnue

La ministre De Block ne manque pas de relever ce constat.  Elle a ainsi récemment annoncé l’arrivée d’une reconnaissance du burnout comme maladie liée au travail. Ne nous y trompons pas, il ne s’agit pas de considérer ce syndrome d’épuisement professionnel comme une maladie ou un accident du travail, ce qui mettrait en cause la responsabilité des employeurs et ne serait pas du tout du gout de ces derniers. Il s’agit, au contraire, de ménager la chèvre et le chou. Cette reconnaissance, souligne la ministre, permettrait de renforcer la prévention dans le monde professionnel et d’ainsi concourir à juguler cette préoccupante épidémie.
Bien que saluée, pour autant, cette initiative sera-t-elle suffisante ? D’ores et déjà, les professionnels de la santé émettent leurs doutes tandis que les appellations d’atteintes liées au travail et aux différentes formes de mal-être qui s’y développent se multiplient : burnout « classique », de l’étudiant, de l’aidant proche ou encore burnout parental, bore-out et brown-out, la liste n’en finit pas de se dérouler.

Un phénomène de société

C’est qu’un fonctionnement basal de notre société s’y rattache. Aujourd’hui, sociologues et philosophes le mettent en évidence, les formes de réalisations de soi valorisées socialement passent par le travail et le pouvoir (d’achat) qu’il procure.  Ainsi faire carrière, être capable de se payer ce que l’on désire et sans (trop) regarder à la dépense devient un défi. Cet enjeu de réussite par le travail se déroule paradoxalement dans un contexte où trouver du travail valorisant, pérenne et bien rémunéré, devient de plus en plus une gageure. Face à ce tableau, est-il étonnant que certaines des formes de souffrances majeures qu’exprime notre société se cristallisent autour de la sphère professionnelle ? Comment, à l’heure actuelle, réussir – dans ou en dehors du travail – et faire sens ? Les professionnels de la santé mentale soulignent : il s’agit bien d’une crise de sens, qui se développe au-delà du « simple » champ du travail.

Que faire si on suspecte un burn out ?

En cas de souffrances au travail, nos spécialistes en psychologie clinique peuvent vous accueillir pour en parler et trouver une solution.  N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements ou pour une consultation.
Dessin de Kaamran Hafeez

La médecine du sport au Centre médical de l'Alliance Centre médical de l'alliance

La médecine du sport au Centre médical de l'Alliance

A partir du 20 avril, le Docteur Kadou, spécialiste en médecine sportive et en mésothérapie consultera tous les jeudis au Centre médical de l’Alliance.

Si la grosse traumatologie (polytraumatisme, grosse fracture..) relève des services d’urgences, la « petite traumatologie » survenant ou non sur les terrains de sport relève le plus souvent de la médecine ambulatoire. Cette « petite traumatologie » est souvent négligée par le patient.   Dans l’autre extrême elle est traitée par des moyens démesurés (plâtre). Pourtant notamment chez le sportif, cette pathologie nécessite un diagnostic précis et un traitement fonctionnel adapté.  Ce traitement sera gage de la reprise rapide des activités ou de la fonctionnalité quotidienne en toute sécurité. 
Plus de détail sur : http://www.cm-alliance.be/s…/medecine-du-sport-mesotherapie/

    Préférences

    Quand vous visitez un site, certaines informations sont gardées en mémoire par votre navigateur sous forme de cookies. Vous pouvez changer ici vos préférences. Il se pourrait que bloquer ces cookies ait un impact sur votre expérience utilisateur et sur les services que nous offrons.

    Cliquez pour activer/désactiver google analytics
    Cliquez pour activer/désactiver google font
    Cliquez pour activer/désactiver google map
    Politique de confidentialité
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Si vous ne voulez pas de ces cookies, veuillez définir vos préférences et accepter ou non leur utilisation.