Monthly Archives :

mai 2017

Les implants oculaires Centre médical de l'alliance

Les implants oculaires

Nous savons qu’il existe plusieurs types d’implant intraoculaire qui peuvent remplacer le cristallin atteint de cataracte et/ou compenser un défaut visuel,  mais quels sont-ils ?
Vous avez entendu parler des implants monofocaux, multifocaux et vous aimeriez comprendre la signification de ces termes ?
Vous n’êtes pas un candidat idéal pour la chirurgie laser mais il y a peut-être une autre alternative que vous ignorez …
Après l’article sur la cataracte, dans le même thème, nous allons aborder cette fois le sujet des implants intraoculaires.

Qu’est-ce qu’un implant intraoculaire ?

Rappelons que lors de l’intervention de la cataracte, on remplace le cristallin opacifié par un implant intraoculaire. Cet implant est une lentille transparente en matériau acrylique ou silicone qui a un pouvoir de réfraction, elle peut donc compenser un défaut visuel. Sa puissance est déterminée en fonction de celle de votre cristallin avant extraction. Il existe une large gamme de puissance d’implant permettant de corriger presque tous les défauts optiques. Il existe également plusieurs modèles de lentille disponibles afin d’optimiser au mieux la vision après l’intervention.
L’implant monofocal est aujourd’hui le plus utilisé. Il y a également des implants bifocaux, multifocaux et toriques.

Quelle est la différence entre un implant monofocal, bifocal et multifocal ?

Ce sont tous trois des implants intraoculaires que l’on insère à la place du cristallin et qui ont un pouvoir de réfraction permettant de compenser un ou plusieurs défauts visuels.
L’implant monofocal corrige une seule vision, la vision de loin ou la vision de près. Selon votre vision initiale, porter une paire de lunettes après l’intervention pourra s’avérer nécessaire. La vision que vous souhaitez privilégier sera à convenir avant l’opération avec votre ophtalmologue. L’implant monofocal reste le plus utilisé car il est comparable au cristallin et ne nécessite pas d’adaptation particulière.
L’implant bifocal corrige la vision de loin et de près. La vision intermédiaire n’est quant à elle pas corrigée.
L’implant multifocal corrige toutes les distances c’est à dire la vision de loin, intermédiaire (ordinateur) et de près. Il ne sera donc plus nécessaire de porter des lunettes après l’intervention. Cependant, ce type d’implant requiert une capacité d’adaptation plus importante et ne sera conseillé que sur l’avis de votre ophtalmologue. Ce type d’implant peut être utilisé en cas de cataracte ou non. Il sera reconnu comme une chirurgie réfractive (donc sans remboursement Inami) dans le cas où la cataracte n’est pas diagnostiquée.

Qu’est-ce qu’un implant torique ?

L’implant torique corrige l’astigmatisme. En plus de corriger la myopie ou l’hypermétropie, de par sa conception particulière (en forme de tore, semblable à un anneau) il compense également l’astigmatisme.

J’ai la cataracte, puis-je bénéficier d’un implant multifocal ?

Oui ! L’implant multifocal est destiné aussi bien aux patients atteint de cataracte qu’à ceux qui ont un cristallin sain.

Je ne suis pas atteint de cataracte, puis-je quand même disposer d’un implant multifocal?

Oui ! Il s’agirait dans ce cas ci d’une alternative aux lunettes, lentilles de contact et/ou à la chirurgie réfractive (laser). L’intervention est semblable à celle de la cataracte. La différence est que l’on remplace un cristallin initial clair vu qu’il n’y a pas (encore) de cataracte.

Quel prix pour quel implant ?

Le prix varie selon le type d’implant choisi. Il va de paire avec la spécificité de la lentille. Plus l’implant comportera de caractéristiques, plus son prix augmentera.
L’INAMI intervient en cas de cataracte. Dans tout autre cas, il faut vous renseigner auprès de votre mutuelle/assurance pour une éventuelle participation de leur part.

En conclusion.

Il n’est pas évident de pouvoir s’identifier et trouver une solution à une situation plutôt qu’à une autre sans réellement connaître la raison d’un problème. C’est pourquoi en cas de trouble de la vision, il est préférable de se rendre chez son ophtalmologue afin d’avoir un avis médical. Il pourra diagnostiquer une éventuelle cataracté liée à votre problème visuel ou vous proposer un traitement chirurgical pour remédier au port des lunettes/lentilles pour vous rendre la vie plus confortable.
Une question, une hésitation ? Contacter notre secrétariat ou prenez rendez-vous avec un de nos ophtalmologues qui pourra répondre à vos questions et vous orienter au mieux vers la solution optimale à votre problème !  Depuis peu vous pouvez aussi prendre rendez-vous en ligne !!

Félicitations au Docteur Oscar KALLAY ! Centre médical de l'alliance

Félicitations au Docteur Oscar KALLAY !

Ce 16 mai 2017, le Docteur Oscar KALLAY est devenu vice-président du Syndicat ophtalmologique de Belgique (SOOS).   Ce syndicat est très important dans le monde des ophtalmologues. Si le but d’un syndicat est de défendre la profession ; le SOOS est aussi très actif dans l’intérêt des patients ; par exemple dans les négociations pour les remboursements INAMI pour certaines pathologies ou défauts de vision.

    Préférences

    Quand vous visitez un site, certaines informations sont gardées en mémoire par votre navigateur sous forme de cookies. Vous pouvez changer ici vos préférences. Il se pourrait que bloquer ces cookies ait un impact sur votre expérience utilisateur et sur les services que nous offrons.

    Cliquez pour activer/désactiver google analytics
    Cliquez pour activer/désactiver google font
    Cliquez pour activer/désactiver google map
    Politique de confidentialité
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Si vous ne voulez pas de ces cookies, veuillez définir vos préférences et accepter ou non leur utilisation.